ALERTE: Certains « Vaccinés » de par le Monde (Canada et Argentine) Affichent Maintenant un Identifiant Bluetooth Lorsqu´ils Près d´un Appareil Connecté.

sdfg

   ‎Sur ce blog, nous parlons depuis quelques temps déjà du ‎‎MagnetGate,‎‎ à savoir le phénomène anormal de personnes qui, après avoir été inoculées ou avoir subies un test PCR, présentent du magnétisme sur certaines parties de leur corps. Le programme La‎Cinquième Colonne, une émission‎‎ sur Odysée  qui essaie chaque soir de déchiffrer ce mystère, défend l’hypothèse que ce qui magnétise le corps, ce sont des nanoparticules de ‎‎graphène.‎‎ Mais les ‎‎derniers développements, basés‎‎ sur ce que nous savons de l’Agenda Transhumaniste, l’Internet des Corps (IoB), ‎‎l’Internet des objets‎‎ (IoT), les brevets de ‎‎Microsoft‎‎, les plans de l’élite pour créer une ‎‎identité mondiale‎‎ et un système de contrôle planétaire des individus, fait penser que les nanoparticules de graphène pourrait en fait être nanorobots de graphène ou des puces de graphène. Nous savons aussi que le graphène est un composant particulièrement utile dans l’informatique de pointe, permettant grâce à sa conductivité une vitesse de transmission de données beaucoup plus élevée: dans un futur proche, de nouveaux processeurs de graphène permettront des vitesses de calcul et des puissances inimaginables jusqu´a maintenant. Mais pour pouvoir accumuler des données, ou enregistrer des données, il fallait que le graphène soit magnétique, en particulier dans le corps humain… Chose faite dans les laboratoires espagnols:‎

‎Pour visionner les vidéos en plein écran, cliquez sur le lien de celles-ci pour pouvoir les visionner directement sur Odyssée.‎

‎Chez Microsoft, on tente depuis longtemps de faire progresser ‎‎l’Agenda Transhumaniste ‎‎en transformant le corps humain en un ordinateur programmable, en programmant notre ADN, nos cellules, en mettant à jour le « logiciel » juste comme nous mettons à jour ‎‎Windows‎‎:‎ 

‎    Mais revenons au commencement de ce nouveau scandale sanitaire: Au tout début, nous pouvions voir des gens avec des aimants adhérant les bras, puis des objets métalliques, ensuite des smartphones, et nous avons aussi pu constater comment le magnétisme s’étendait sur le corps des « vaccinés », passant du bras aux épaules, au cou, à la colonne vertébrale et à la tête. Plus tard sont venus les premiers rapports de personnes non inoculées mais qui présentaient néanmoins un phénomène d´aimantation dans le nez, après avoir été subies un test PCR:

MagnetGate: Nouveaux Cas de Personnes Devenues Magnétiques Après Avoir Subies un Test PCR. | Coronafolie (unblog.fr)

‎ Maintenant, des vidéos commencent à arriver de personnes qui lorsqu´elles son proches d’appareils capables de se connecter via ‎‎Bluetooth‎‎, ceux-ci détectent une connexion émanant de ces personnes, avec une adresse bluetooth qui leur est propre, qui provient du corps des inoculés eux mêmes. Beaucoup ricanaient, pensaient que ces histoires de biopuces injectées via les vaccins étaient des canulars, cette bonne blague des « puces de ‎‎Bill Gates‎‎». Mais il semble qu’ils vont rire jaune, parce que les nanorobots sont une technologie tout ce qui a de plus réelle et il est donc parfaitement possible que les « vaccins » puissent aussi servir à inoculer ce genre de choses:‎

Et qui dit nanorobots, dit aussi mémoires … Réfléchissons un peu au contexte… Tout d’abord, il faut comprendre que l’un des objectifs de la vaccination est de mettre en œuvre un système d’identité global et numérique, ce que Bill Gates développe depuis un certain temps, une sorte de carte d’identité globale, qui nous attribuera un numéro d’identification unique… et universel. Les puces implantées sous la peau, les puces RFID de la taille d´une grain de riz sont une réalité depuis bien longtemps: elles servent déjà de carte d´identité aux animaux, et l´usage chez les mascottes à été vulgarisé pour habituer la société à l´usage de biosenseurs implantés dans des êtres vivants. Plus avant un usage de ces puces RFID a été proposé pour les malades d´Alzheimer, qui s´ils se perdaient, pouvaient facilement être retrouvés en géolocalisant la puce… Un usage similaire a aussi été proposé pour lutter contre les kidnappings et les demandes de rançons: en utilisant la géolocalisation, on peut facilement retrouver l´individu séquestré, nous vendent les compagnies de sécurité… Mais pour normaliser plus avant l´implantation de biopuces dans le corps humains, ont leur a trouvé un usage dans le cadre des entreprises: 

Mais revenons à Bill Gates:  un des sites web qu´il possède nous vend les avantages de son nouveau système d´identifiant universel, le présentant comme une percée pour l’humanité, alors que je dirais que le projet ‎‎ID2020‎‎ est surtout une percée de plus pour asservir l’humanité et imposer un contrôle absolu de la population à l’échelle mondiale. ‎

‎Plus d’informations ici‎‎: ‎‎ID2020 | Alliance d’identité numérique‎

‎   L’ID2020 est corrélé avec le ‎‎passeport sanitaire.‎‎ Mais cela va plus loin. En 2018, Microsoft a breveté un système nanotechnologique, qui injecté dans le corps, transforme l’utilisateur en mineur de crypto-monnaie… Ce qui pourrait passer par un brevet innocent, et inoffensif, d’exploitation minière de crypto-monnaies pour les nerds transhumanistes, n’est en réalité ni plus ni moins que le brevet du système qui permettra l’esclavage absolu de l’humanité, sans aucune échappatoire, ni la capacité de revendiquer quoi que ce soit à qui que ce soit. Une fois l’argent physique éliminé et remplacé par des crypto-monnaies, la personne inoculée par les nanorobots devient un node blockchain dès que le système sera activé, lequel sera contrôlé par une intelligence artificielle. Alors, la chose sera très simple. L’utilisateur recevra des ordres, des injonctions… sur votre téléphone portable ou autrement. S’il obéis, le système générera des crypto-monnaies, ce qui lui permet d’acheter ou de louer des biens. Sinon, le système ne produira pas de crypto-monnaie, et sans argent, la victime mourra de faim. Aussi simple que cela. Et si quelqu’un l’aide, le système efface les crypto-monnaies de cette personne, de sorte qu’elle aussi sera condamnée à mourir de faim. Cela signifie que personne ne viendra vous aider.‎

‎Vous pouvez consulter le brevet ‎‎ici‎‎.‎

‎Vous pouvez la télécharger en cliquant ‎‎ici‎‎. ‎

‎   Mais allons plus loin. Le graphène permet aux nanorobots d’échanger des informations beaucoup plus rapidement, avec une puissance de transmission inégalée, puisque le graphène est en outre utilisé dans l’industrie des télécommunications dans les antennes du fait de ses propriétés conductrices. Allié à la 5G, l’individu sera toujours localisable, avec un retour de données fonctionnant à une vitesse sans précédent, et le fait que l’inoculé présente un ID Bluetootth signifie que nous parlons d’un système capable de stocker des données. C’est-à-dire, selon toute vraisemblance, de nanorobots, et du système de brevet 2020/060606 de Microsoft, qui, pour miner la crypto-monnaie et décider s´il doit ou non accorder la crypto-monnaie à l’inoculé, doit être en mesure de traiter / envoyer / recevoir des données. Ce qui laisse la porte ouverte à un autre scénario, sur lequel ils travaillent depuis longtemps, à savoir que l’individu portera dans son corps, stocké dans ces puces, toutes ses informations personnelles, passant a être un objet de plus qui fera partie de l’Internet des objets, puis l’Internet des corps: accès à ses comptes bancaires (payer avec la main), données médicales, données administratives, données d’assurances, données juridiques, etc. Cela signifie qu’à tout moment, vous pouvez vous voir refuser l’accès à votre compte bancaire, si vous êtes un élément gênant pour le Nouvel Ordre Mondial, ou encore on peut désactiver vos puces pour vous empêcher d’accéder à quoi que ce soit dans une société entièrement basée sur la technologie du cloud, et des accès numériques… Pire encore, ces puces peuvent être utilisées pour rendre malade, tuer ou déstabiliser l’inoculé, en émettant des fréquences spécifiques, selon le modèle HAARP: le graphène joue le rôle d’antenne conductrice à travers le corps, et amplifié les émissions des antennes 5G, destinées à contrôler, rendre malade, tuer l’individu. Cette technologie n’est pas de la science-fiction, elle est appelée technologie psychotronique, et on a depuis longtemps étudié comment les ondes électromagnétiques, émises dans certaines bandes de fréquences, peuvent influencer le comportement humain, provoquant la joie, la colère, la peur, la tristesse, l’envie de se suicider, etc. Par exemple :‎

‎La preuve que HAARP peut manipuler l’esprit humain‎

‎Un article de Mojmír Babáček, publié par ‎‎Global Research‎‎ en août 2004, met en lumière les armes à énergie dirigée comme instruments de guerre modernes, en particulier dans le contexte de guerre silencieuse. Il faut comprendre que les armes électromagnétiques sont utilisées, existent, sont actuellement pleinement opérationnelles et pourraient être utilisées par les États-Unis, la Russie, l’OTAN et d’autres élites mondiales dans différentes guerres du monde.‎

‎Tout semble indiquer que les armes électromagnétiques ont été créées lors de projets tels que ‎HAARP‎ ou ‎‎SURA, des armes psychotroniques‎‎ avec lesquelles ils manipulent une grande partie de l’humanité depuis des années.‎

‎Les armes électromagnétiques créées avec HAARP: quel danger représente-t-elle?‎

‎En octobre 2000, le député ‎‎Denis J. Kucinich‎‎ a présenté à la Chambre des Représentants un projet de loi qui obligerait le président des États-Unis à participer aux négociations sur l’interdiction des armes spatiales.‎

‎Le projet de loi comprenait « toute arme dont l´utilisation n´était pas reconnue ou qui n’a pas encore été développée publiquement, capable de tuer ou de blesser, ou encore de causer dommages et/ou destructions à une personne ou à la vie biologique, à l´intégrité physique et à la santé, au bien-être physique ou économique d’une personne par l’utilisation de systèmes terrestres, marins ou spatiaux utilisant des radiations, des ondes électromagnétiques, des ondes psychotroniques, sonores, laser ou tout autre type d´énergie dirigé contre des personnes ou populations entières avec un objectif de guerre, de gestion des états ou de contrôle mental chez ces personnes ou populations. »‎

‎Autrement dit, l’acte législatif cité faisait référence au projet de loi concernant l’utilisation de la lumière ou de la stimulation électromagnétique dans le cerveau humain. Il a été découvert que c´est exactement ce que HAARP fait..‎

Las pruebas de que HAARP puede manipular la mente humana

‎Les armes créées sous couverture de projets comme HAARP ont-elles jamais été rendues publiques?‎

‎Les ‎‎armes psychotropes appartiennent‎ au moins à une catégorie non divulguée de recherches militaires ultra secrètes, car à ce jour, aucune de ces expériences scientifiques publiées n’a été présentée de manière significative à l’opinion publique mondiale. Parce qu’ils savent, qu´ils feraient face à un rejet catégorique du public. De plus, il ne leur convient pas que le monde connaisse leur existence.‎

‎Le simple fait que la manipulation du comportement humain soit possible par la mise en œuvre d’un certain type d’armes, que ce soit par des messages sonores, visuels ou des ondes, est, à l’heure actuelle, quelque chose de généralement connu et qui a été reconnu par la communauté scientifique.‎

‎C’est la raison pour laquelle, dans la grande majorité des nations, la mise en œuvre de ces technologies sans l’approbation de la population elle-même est totalement interdite… en théorie. Il ne faut pas être un génie ou un conspirateur pour savoir que l’utilisation de ces technologies est mise en œuvre secrètement, avec le consentement, ou pas, de la citoyenneté.‎

Las pruebas de que HAARP puede manipular la mente humana

‎La science confirme son existence

‎Dans la littérature scientifique déclassifiée, seule une trentaine d’expériences évoquant des projets tels que le HAARP et la manipulation de masse ont été publiées. En 1974, en ‎‎Union Soviétique,‎‎ après avoir effectué des essais réussis au sein d’une unité militaire à ‎‎Novossibirsk,‎‎ ‎le Radioson‎‎ a été patenté dans le cadre du Comité des Affaires d’Inventions et de Découvertes de l’Union Soviétique comme l’une des méthodes d’induction du sommeil grâce aux ondes radio.‎

‎Dans la littérature scientifique, la technique d’induire le sommeil chez un humain en utilisant des ondes radio est confirmée par un livre scientifique britannique participant à des recherches sur les effets des ondes électromagnétiques. En outre, un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé sur les rayonnements non ionisants publié en 1991 confirme que bon nombre des effets biologiques que nous voyons chez les animaux exposés aux ondes électromagnétiques sont directement ou indirectement associés au système nerveux.‎

‎Parmi les expériences qui ont été publiées, il y a celles où les micro-ondes pulsées ont provoqué une synchronisation des neurones isolés avec la fréquence des impulsions des micro-ondes. Il existe donc de nombreuses preuves que le projet HAARP, ou SURA, pourrait manipuler l’esprit humain…‎

‎Source‎

‎Plus ‎‎d’infos ici‎‎.‎

‎Depuis lors, des progrès incroyables ont été réalisés dans le domaine de la manipulation et du contrôle neuronal, comme nous l’avons déjà prouvé ici même dans nombre d´articles, citons par exemple la magnétogénétique, une science qui contrôle les neurones, par des ondes électromagnétiques. Vous pouvez vous référer à ces articles:‎

‎Magnétogénétique: La Protéine Génétiquement Modifiée ‘Magneto’ Contrôle à Distance le cerveau et le Comportement Humain‎. | Coronafolie (unblog.fr)

‎La Magnétogénétique: une Technologie pour Activer les Neurones à Distance et le Métal Contenu dans les Vaccins…‎ | Coronafolie (unblog.fr)

Un prochain article sur les technologies de contrôle mental, au moyens de micro-ondes et d´ondes électromagnétiques, du Pr. José Delgado sera bientôt publié sur ce blog. Les travaux de ce scientifique espagnol sont la base du développement postérieur de technologies telles que HAARP.

‎Car oui, je pense que les nanoparticules de graphène qui nous sont inoculées avec les « vaccins » et les PCR, ont entre autres choses l’objectif caché du contrôle mental de la population. Ou du moins des individus dangereux pour le pouvoir. Avec tous ces antécédents à l’esprit, regarder les vidéos qui vont suivre, qui viennent d’apparaître sur les réseaux et que j´ai compilé et traduite pour vous, nous donne des frissons… ‎

Vaccin Bluetooth ? Le non-vaccin Covid se connecte-t-il à des appareils après avoir été inoculé?‎

‎Un vaccin bluetooth est-il le prochain buzz‎‎ ‎‎associé au déploiement des non-vaccins covid expérimentaux? La connectivité ou la compatibilité bluetooth est-elle un autre effet du « vaccin »? Il a eu un certain nombre d’événements bizarres en relation aux « vaccins », et l’étrangeté élevée ne semble pas terminer. Tout d’abord, nous avons découvert que les « vaccinés » anti-Covid affectaient du simple fait de leur seule présence des personnes non-vaccinés, probablement par transmission de fréquence. Nous avons ensuite découvert que les aimants adhéraient au point d’injection de certains des « vaccinés » Covid, généralement sur la partie haute du bras, et des théories se propagèrent selon lesquelles le non-vaccin anti-Covid contenait des nanoparticules métalliques ou de l’hydrogel magnétique. Maintenant, nous avons les preuves précoces d’un phénomène complètement nouveau (qui doit encore être vérifié): un possible « vaccin » bluetooth. Une vidéo récente postée ici sur Brighteon montre un homme qui dit qu’il a été « vacciné », expliquant qu’il se sent bien, sauf que partout où il va, les appareils à proximité tentent de se connecter … à lui. Oui, j’ai écrit correctement; les appareils tentent de se connecter à lui. ‎

‎Le vaccin covid injecté tente-t-il de se connecter à des appareils électroniques?‎

‎À ce stade, nous ne posons que des questions et ne faisons pas d’affirmations, mais la vidéo fournit des preuves très intéressantes. L’homme affirme que des appareils comme sa voiture et l’ordinateur de sa maison tentent de se connecter avec lui via bluetooth. L’homme affiche la notification sur son téléphone d’une demande de connexion bluetooth avec un appareil appelé « AstraZeneca_ChAdOx1-S ». Il s’approche même d’une télévision accrochée au mur du restaurant où il est assis; quand il s’approche, le téléviseur capte ce même signal d´AstraZeneca! ‎‎AstraZeneca‎‎, comme beaucoup le savent maintenant, est l’une des 4 grandes sociétés pharmaceutiques (les autres sont Moderna, Pfizer et Johnson & Johnson) qui ont mis sur le marché un vaccin anti-COVID. L’homme dit:‎

‎Le seul problème, c’est que partout où je vais, où que j’aille, tout essaie de se connecter à moi, par exemple les appareils qui disposent d´une connexion Bluetooth essaient de se connecter à moi. Je suis assis dans ma voiture, ma voiture essaie de se connecter à moi. Je rentre chez moi, mon ordinateur essaie de se connecter. Mon téléphone aussi essaie de se connecter … la connectivité est toujours là. Je ne sais pas comment l’éteindre. Partout, je reçois le même message ».‎

Sans surprise, les principaux fact-checkers (dirigés par les mêmes personnes que les médias traditionnels) écrivent des articles démystifiant le phénomène. Je ne vais pas relier ce qu´ils publient pour ne pas leur donner du trafic, mais vous pouvez facilement chercher par vous-même. Reuters écrit dans son article de « vérification des faits » que « le nom de n’importe quel téléphone mobile pourrait être modifié pour afficher « AstraZeneca_ChAdOx1-S » et demander à s’associer à un autre appareil », ce qui implique que tout ceci est un canular. Le temps nous le dira, cependant, on ne peut nier le modèle global ici.‎

‎Ceux qui comprennent le contexte de cette découverte – y compris le transhumanisme et la connexion opération Coronavirus-nanotechnologie – percevront qu’il s’agit là d’un autre indice que les non-vaccins COVID injectent une sorte de biosenseur dans les gens, pour commencer le processus de conversion des personnes en nodes dans le réseau intelligent.‎

‎Des phénomènes étranges liés aux « vaccins » anti-Covid sont quelque chose à attendre si vous comprenez vraiment l’Agenda Transhumaniste.‎

‎Du point de vue de l’Agenda Transhumaniste, aucun de ces phénomènes n’a rien d’étrange. Ils font tout à fait sens et sont en pleinement en consonance avec l’ordre du jour qui est de transformer l’homme en machine. En fait, tout ceci n’est que le début. Il ne faut pas être un génie pour prédire qu’il y aura beaucoup plus de phénomènes de ce genre dans les semaines, les mois et les années à venir. Il se pourrait que quelqu’un découvre qu’il a soudainement une partie du corps synthétique ou métallique à l’intérieur de lui même dont il n´a jamais eu connaissance. Il se pourrait que quelqu’un sente quelque chose se déplacer sous sa peau. Il se pourrait que quelqu’un voit soudainement une sorte de fibre semi-vivante dépassant de leur corps (nous savons déjà qu’il y a des fibres étranges qui rappellent les Morgellons dans certains masques COVID). Il se pourrait que les gens commencent à ressentir des sensations, des informations ou des messages transmis en eux dans les biocapteurs récepteurs intégrés dans leur corps.‎

‎Les manipulateurs du ‎‎Nouvel Ordre Mondial‎‎ ‎‎(NOM) ‎‎ne plaisantaient pas lorsqu’ils ont parlé il y a des années de l’Internet des objets (IdO) pour travailler en collaboration avec la 5G; Le méchant de Bond Klaus Schwab ne plaisantait pas lorsque son ‎‎Forum Économique Mondial‎‎ ‎‎(FEM) ‎‎a récemment parlé de l’Internet des corps (IoB). Ces choses orwelliennes arrivent très rapidement à notre réalité, et vous feriez mieux d’y prêter attention. Le désir transhumaniste de nous transformer tous en Humains 2.0 se produit sous nos yeux et il est temps de se réveiller à l’ordre du jour avant qu’il ne soit trop tard.‎


‎Makia Freeman est la rédactrice en chef des médias alternatifs/site d’information indépendant The Freedom Articles, auteure du livre Cancer: The Lies, the Truth and the Solutions et chercheuse principale de ToolsForFreedom.com. Makia est à Steemit et LBRY.‎

‎Sources:‎

*https://thefreedomarticles.com/not-a-vaccine-mrna-covid-vaccine-chemical-pathogen-device/

*https://thefreedomarticles.com/bizarre-phenomenon-unvaccinated-getting-sick-being-around-the-covid-vaxxed/

*https://thefreedomarticles.com/covid-vax-transmission-phenomenon-frequency-change/

*https://thefreedomarticles.com/covid-vaxxed-magnets-sticking-to-vaccinated-at-injection-site/

*https://thefreedomarticles.com/does-magnetic-hydrogel-explain-covid-vax-magnet-phenomenon/

*https://www.brighteon.com/2dbfee67-48b6-48f2-adc8-b79174cec6ef

*https://thefreedomarticles.com/operation-coronavirus-hand-in-hand-with-nanotech-agenda/

*https://thefreedomarticles.com/strange-alive-worm-like-mask-fibers-found-in-covid-face-masks/

*https://thefreedomarticles.com/internet-of-bodies-pushed-by-wef-klaus-schwab/

‎Source‎

 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses à “ALERTE: Certains « Vaccinés » de par le Monde (Canada et Argentine) Affichent Maintenant un Identifiant Bluetooth Lorsqu´ils Près d´un Appareil Connecté.”

Répondre à Thiro

Ribines |
Henrik |
Le petit Saint-Pierrois |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les guerrier(e)s de lumiere
| Nancypress
| Annuvert