État Policier: Des Boîtes Noires Obligatoires dans les Voitures Neuves en 2022, d’Occasion en 2024

28 mai 2021

Fin des Libertés, News

SoSu

   Voici un autre article du blog l´Échelle de Jacob qui a retenu toute mon attention: ah, mais vous ne pensiez pas qu´après les confinements, et les couvre-feux, vous retrouveriez votre liberté d´aller et venir?? Mais il n´en est pas question !!! Big Brother L´Union Européenne veut savoir à tout moment où vous allez, qui vous allez voir, ce que vous faîtes avec votre véhicule !! Et il est hors de question de vous laisser décider à quelle vitesse vous allez rouler, ou vous laisser conduire si vous avez bu un verre de vin à table: parce qu´il est hors de question que vous ayez le moindre plaisir, donc le pinard pour les repas c´est finit !! Ou alors vous restez chez-vous… bien gentiment. En effet, la Kommandatur l´UE a décidé que bientôt les véhicules devront tous disposer de capteurs intelligents qui limiteront votre vitesse en fonction des limitations de vitesse qu´ils liront sur les panneaux de signalisation, un alcolimètre dans lequel vous devrez souffler pour pouvoir démarrer votre véhicule (ce sera sympa de souffler dedans après avoir prêté votre véhicule à un copain), mais surtout une boite noire qui enregistrera tous vos faits et gestes, voir plus si affinité. En effet, on nous dit dans l´article que la dite boîte noire, bien entendu inaccessible pour le propriétaire, enregistrera, je cite, «  30 secondes avant et après un accident, « les données cruciales ».  » Ah, tiens. Mais réfléchissons un peu (je sais, ce n´est plus à la mode, c´est même indécent et subversif, vite, jetez vos cerveaux à la poubelle !!): à moins que l´artiluge qui enregistrera « les données cruciales » ne soit omniscient, comment pourra-t-il savoir à quel moment va se produire l´accident, afin d´enregistrer « 30 secondes avant et après un accident, « les données cruciales » »? Mmm? Non, il est évident que la boîte noire, qui sera évidemment connectée à Internet ( super le 5G !!), vous fliquera en permanence et transmettra vos données sur le cloud: il ne faudrait pas que toutes ces métadonnées se perdent, et avec, l´occasion de les revendre… Où allez-vous? Dans quels magasins faîtes-vous vos courses? Où passez-vous vos vacances? Vous avez un amant, allez voir des péripatéticiennes, ou pire, vous aimez la nature et allez vous balader en forêt (vous êtes vraiment un criminel irrécupérable !!)? Quels sont vos déplacements habituels? Êtes vous un salaud qui prend sa voiture le dimanche, pour aller voir de la famille, des amis, ou pour se promener, et donc polluez la nature inutilement (vous voyez bien que vous êtes irrécupérable !!) ? Car la voiture ne devrait être utilisée que pour des déplacements absolument nécessaires… comme aller travailler ou faire ses courses… il faut bien sauver la planète, et on attends avec impatience de devoir remplir un formulaire en ligne pour savoir si nous avons le droit de prendre ou non notre véhicule.. Dîtes merci à Gretta Thumberg et Klaus Schwab et leur néo communisme écologique. Merci le Great Reset. On imagine déjà les amendes pour utilisation non justifiée du véhicule.

   Un autre passage de l´article retient mon attention: « Un « enregistreur de données d’événement » qui ne captera pas les sons, donc pas les conversations ». Mais c´est bien sûr !! On peut être sûrs que ces capteurs en plus de fliquer nos déplacements ne surveillerons pas nos conversations… d´une façon ou d´une autre. Et puis, business is business. Parce que les gadgets high tech pour vous surveiller ça va être pour votre pomme. Vous devrez vous soumettre au racket payer pour que l´État / Big Tech puisse vous surveiller et vous enlever les derniers vestiges de liberté et de privacité qu´il pouvait encore vous rester, vous ne pesniez pas vous en tirer à si bon compte ! Vous êtes un salaud de complotiste et faite des vidéos pernicieuses pour YouTeube dans votre véhicule? Mais il n´est pas question que vous puissiez rouler avec à nouveau !! L´alcolimètre bloquera for ever votre voiture, prétextant un degré trop élevé d´alcool pour vous permettre de conduire (la sécurité avant tout), et le tour est joué ! et puis évidemment les mouchards, installés à vos frais,  signaleront au Ministère de la Vérité à qui de droit que vous pensez par vous même et avez des inquiétudes que vous êtes un adepte des théorie du complot ou que vos opinions déviantes et pernicieuses ne sont pas politiquement correctes. Ne vous inquiétez pas pour les dealers et autres délinquants, ils ne sont pas, comme vous, dangereux pour le système et ces mesures ne les concerneront pas, parce que eux ils gonflent le PIB. Bref. On se dit aussi que la machine qui surveillera si vous n´êtes pas somnolent au volant n´écouteras pas, elle non plus, vos conversations. Et puis tout ça, c´est pour notre bien. C´est toujours pour notre bien. C´est « pour sauver des milliers de vies ». Souriez, vous êtes surveillés. Et puis il est affligeant de lire, dans l´article, les commentaires des autorités / associations et autres acteurs du monde de l´automobile approuver ces mesures en applaudissant des deux mains et des deux pieds, un sourire complice sur les lèvres. Tout ce que certains trouvent à redire, c´est que les conducteurs devront payer de leur poche ces appareils de surveillance améliorations et ça, ça les révilte vraiment. C´est sûr que si on est fliqué gratos, ça devient tout de suite acceptable, éthique, et même génial, parce que les sous des contribuables c´est pas les sous des conducteurs, n´est ce pas? Bref, on se demande si certains sont encore des citoyens, conscients de leur droits, ou si la télé a définitivement lavé leur cerveau bien avant la covidémence.

L´article:

L’Union Européenne a décidé de rendre obligatoire un dispositif d’enregistrement des données de conduite. D’autres dispositifs vont également équiper les véhicules

Une boîte noire, comme dans les avions. Ou comme, depuis 2015, dans les voitures américaines. Les véhicules neufs vendus en Europe auront l’obligation de comporter ce type de dispositif à partir de mai 2022. Une directive de la commission européenne qui concernera également ceux d’occasion en mai 2024. 

Cette boîte noire se présentera sous la forme d’une puce électronique, sera positionnée à un endroit inaccessible du propriétaire et sera impossible à désactiver. Selon le site l’Argus, elle sera chargée d’enregistrer, 30 secondes avant et après un accident, « les données cruciales ».

Soit les éléments relatifs à la conduite : vitesse, phase d’accélération ou de freinage, port de la ceinture de sécurité, coordonnées GPS de l’accident, mais pas l’utilisation ou non d’un téléphone. Un « enregistreur de données d’événement » qui ne captera pas les sons, donc pas les conversations et dont les données seront consultables uniquement par les forces de l’ordre, pas par les assurances.

« Sauver des milliers de vies »

Une législation qui doit permettre « de sauver des milliers de vies », selon la rapporteuse du projet au Parlement, la Polonaise Roza Thun. « Une excellente nouvelle, une mesure de justice, qui va au-delà de ce que nous espérions », se réjouit Me Philippe Courtois, avocat bordelais de la Fédération Nationale des Victimes de la Route, « car en cas d’accident, la puce permettra de s’appuyer sur des certitudes et non des hypothèses : déterminer, en cas d’absence de témoin, si un automobiliste roulait trop vite ou n’a pas freiné à temps. Éviter que des victimes se retrouvent faussement accusées. Elle incitera aussi certainement les chauffards à lever le pied ».

Le dispositif permettrait enfin de réduire les délais de justice, parfois très longs lorsque les parties se rejettent la responsabilité. Tout comme son coût. « Dans certaines affaires, on se retrouve aujourd’hui avec trois expertises à 5 000 euros chacune et quatre ans de procédure, sans finir par connaître la vérité », se désole Philippe Courtois.

Le problème de l’occasion

L’ajout de cette boîte noire sera-t-il répercuté sur le prix du véhicule ? C’est la question qui fâche les associations d’automobilistes. Car si, selon « Le Parisien », les constructeurs s’engagent à une hausse minime concernant les véhicules neufs, il risque de ne pas en être de même dans l’occasion. « À partir de 2024, le nombre de voitures concernées sera énorme et cela posera problème. D’autant que le prix de l’installation, avec la nécessité de placer le boîtier dans un endroit qui ne permette pas son piratage, sera forcément plus élevé », plaide Claude Expert, président de l’Automobile Club du Sud-Ouest, basé à Bordeaux.

L’autre réserve concerne l’utilisation qui sera faite des données. « Si cela peut faire baisser l’accidentologie, nous sommes évidemment pour, affirme le défenseur des usagers de la route. Mais il ne faut pas que cela se transforme en flicage. » Selon Claude Expert, « le système ne doit en aucun cas être consultable par les compagnies d’assurances, seulement par la police. »

Un limiteur de vitesse intelligent

D’autres équipements seront également rendus obligatoires par l’Union européenne à partir de 2022, comme un détecteur de somnolence ou un limiteur de vitesse intelligent, capable de lire les panneaux. Un dispositif qui pourrait réduire le nombre de décès sur les routes de 20 %, selon les autorités européennes. Enfin, les voitures devront pouvoir faciliter l’installation d’un éthylomètre antidémarrage ainsi qu’un système de surveillance de la pression des pneumatiques.

Source

Source de l´Article

, , , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à “État Policier: Des Boîtes Noires Obligatoires dans les Voitures Neuves en 2022, d’Occasion en 2024”

  1. mélina Dit :

    Belle hypocrisie que de prétendre sauver des vies ; la plandémie l’illustre fort bien. Ils ont en outre omis qu’ils n’auront plus grand’monde à racketter d’ici 2024 (fin du plan en mars 25)

    Répondre

Laisser un commentaire

Ribines |
Henrik |
Le petit Saint-Pierrois |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les guerrier(e)s de lumiere
| Nancypress
| Annuvert